Amorphogenesis-banner.jpg

Amorphogenesis, une installation de Jaime del Val

Forum International Metabody, Montréal – 11-15 avril 2015

l’Université Concordia – Senselab – Hexagram – Espaces urbains

Métcorps est un projet Européen qui vise à rompre avec les conceptions réductionnistes, et couramment véhiculées par les technologies d’information, du corps au temps des Media. Le projet œuvre à rebours d’une tendance grandissante au sein des technologies, celles-ci préférant laminer les différences et réduire tant les organismes que les mouvements à des formes prescrites dans la culture de surveillance actuelle. Métacorps propose un renversement de la cybernétique en soulignant l’indétermination des expressions incarnées comme facteur clé dans la construction d’une société durable. D’où qu’il soit nécessaire de penser l’éthique à nouveaux frais, une éthique qu’il faudrait sans nul doute mettre au compte des métamédias et des biomédias.

Amorphogénèsis

Caverne Antiplatonicienne – Caverne Zarathoustrienne / Caverne Anaximandrienne
> 11-15 avril, 9h00-22h00 (14 avril, 16h00-19h00)
Hexagram – Black Box
1515 Sainte-Catherine Ouest EV OS3-845/855

Amorphogénèsis est un instrument et une installation pour architecture interactive/intra-active numérique. Avec celle-ci, le mouvement des corps transforme des mailles numériques amorphes en une émergence sans fin. Amorphogénèse est un concept philosophique de Jaime del Val qui part du principe que le mouvement n’est assujetti à ni ne tend vers aucune forme. L’émergence continue de l’amorphe constitue une nouvelle condition perceptuelle. Les espaces générés dans Anamorphogénèse ne sont nullement cartésiens. Irréductibles à une res extensa, soit une étendue mesurable, de tels espaces n’ont pas vocation à être navigués. Il faut y voir au contraire des espaces intensifs qui prennent forme avec le mouvement. Les architectures ont partie liée à un métacorps en excès du corps intra-agissant. Le participant ne maîtrise pas les mailles, aucune corrélation manuelle n’est établie. La représentation d’espaces connus n’a pas cours. Il s’agit plutôt d’un processus de co-constitution décentralisé où la perception se fait elle-même émergente: une métaformance, par laquelle le participant vit et expérimente l’émergence de nouvelles manières de percevoir, de l’espace-temps, d’une relation écologique et dynamique avec un environnement qui n’est ni préformé ni supposé d’avance, et encore moins assujetti, dans le courant même de son jaillissement, à des stratégies d’optimisation. Une machine oeuvrant dans le sens d’une ouverture de la perception à l’indéterminé, une caverne antiplatonicienne, une caverne Zarathoustrienne-Anaximandrienne par où l’empire de la représentation est délégitimé. Un monde de devenirs.

Produit par Reverso – en collaboration avec Dtr-lab et Hyperbody – TUDelft
Avec le soutien du Programme Culturel de l’Union Européenne.
Ce projet s’inscrit dans le cadre de METABODY, un projet européen s’étalant sur 5 ans, sous la coordination de Reverso et de Jaime del Val.

Conception, images et sons: Jaime del Val
Structure physique: Jaime del Val et Cristian Garcia
Projection: Dieter Vandoren
Programmation informatique: Dieter vandoren
Mailles numériques: Jia Rey Chang

Renverser la cybernétique, Désorienter le contrôle – Media, Incarnation et les Politiques de l’Indéterminé

13 et 15 avril – 14h00-17h00 April 13th
Séminaire en partenariat avec le SenseLab
Université Concordia, 1250 rue Guy (Édifice Faubourg) – Salle 630

L’atelier donnera lieu à diverses expérimentations avec la perception, le mouvement, les prises corporelles et spatiales. L’enjeu est le suivant: explorer les diverses manières à travers lesquelles de nombreuses interfaces capturent et réduisent le mouvement à sa traçabilité (par distribution d’unités discrètes), et proposer une critique ontologique de la société de contrôle à l’appui d’une philosophie du mouvement. Parallèlement, l’atelier proposera de réinventer les prises de l’interface en impliquant le corps en mouvement de manières non-réductives. Il s’agit bien, du reste, de mettre en avant l’indétermination et l’incommensurabilité du mouvement vécu à travers la proprioception, mais aussi à la faveur d’autres modalités sensorielles, et de passer outre le schème rationaliste et perspectiviste de la Renaissance auquel les technologies de contrôle actuelles succombent encore.

1ère session – lectures incarnées

Gilles Deleuze, “Postscript sur les sociétés de contrôle,” Pourparlers, pages 229-239
Maurizio Lazzarato, “Signifying Semiotics and Asignifying Semiotics in Production and the Production of Subjectivity,” Signs and Machines, pages 55-94

**À lire à l’avance et à apporter au séminaire
**Contacter Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour obtenir le lien aux textes

2ème session – praxis-pensée physique – improvisations intérieures et extérieures

Désalignements – Métakinesphère/Métatents.
Apportez vos tentes éclair pour un atelier-performance collectif.

Microsexes

Métaformance au domicile d’Esther Kalaba
> 14 avril – 20h00-22h00
Si vous avez des questions et pour plus d’informations veuillez vous adresser à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Reverso: Jaime del Val – JaiVal

Metakinesphere

Urban performance/metaformance
> 14 avril – 22h30, dans un espace urbain à déterminer
Pour plus d’informations veuillez contacter Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Reverso: Jaime del Val & Cristian García

Événement initié par Brian Massumi

Recevez des nouvelles d'Hexagram

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi