DSS12-banner.jpg

Conférencier distingué 12 - Philip Beesley

Condenser et diffuser l’architecture
7 mai 2015
18h00 – 20h00

Dans le cadre de Lieu, architecture et environnements réactifs (P.A.R.E.), une résidence en recherche-création de trois semaines offerte par le Topological Media Lab (TML) de l’Université Concordia, la série de Conférenciers distingués de Hexagram, en collaboration avec le TML, se fait un plaisir d’accueillir Philip Beesley, architecte et artiste en installation de réputation internationale.

Hexagram – Boîte noire
 Université Concordia
1515 Sainte Catherine St. Ouest
EV OS3-845/855

Beesley présentera des travaux récents réalisés par le Living Architecture Systems Group de Waterloo. Ce collectif associe l’art de fabriquer des structures textiles légères et des dispositifs condensés de commandes informatiques à l’apprentissage automatique et aux premiers systèmes de chimie artificielle. Les nouvelles installations architecturales produites grâce à cette collaboration comprennent des grottes densément réticulées qui respirent et réagissent comme si elles étaient vivantes. De minces couches de filtres vides en suspens sont réglées pour produire de délicates réactions cinétiques et chimiques prenant la forme de physiologies élargies qui partagent l’espace des spectateur-rices.

Atelier sur les architectures diffuses : systèmes d’architecture vivante

Cet atelier est exclusivement réservé aux membres du TML et de Hexagram. Faites parvenir un courriel à l’adresse suivante pour vous y inscrire :Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Par la démonstration, le dessin et l’écriture, cet atelier explorera les qualités potentielles d’organismes spatiaux complexes et de systèmes interconnectés, tout en cherchant de nouveaux paradigmes de design.

Emplacement des deux événements:

Hexagram – Boîte noire
Université Concordia
1515, rue Sainte-Catherine Ouest
EV OS3-845/855

La résidence P.A.R.E., qui se déroulera du 20 avril au 8 mai 2015, réunira des chercheur-es et des artistes du TML, de Hexagram, de l’Université McGill, de l’UQAM et de l’Arizona State University. Les participant-es mèneront des expériences, travailleront en collaboration et partageront des méthodologies pour créer des environnements informatisés réactifs en lien avec des thématiques issues d’études sur la création d’espaces, la narration de récits, la perception, le temps, l’ambiance et l’atmosphère.

Chercheur-es partipant-es de Hexagram : pk langshaw, Nikolaos Chandolias, Margaret Westby, Lenka Novakova, Jodee Allen, Christine Swintak, Cécile Martin, Alice Jarry et Michael Montanaro, avec Shauna Janssen, Valerie Walker, Synthesis Center, Stephanie Robert, Peter Plessas, Omar Al Faleh, Nima Navab, Navid Navab, Felix del Tredici, FARMM, David Clark et Andrew Forster. Hexagram est également fier d’annoncer que deux récipiendaires de bourses Hexagram, Nikolaos Chandalios et Christine Swintak, élaboreront et présenteront des composantes de leurs projets de recherche au cours de la résidence P.A.R.E.

Événements ouverts au public

30 avril : portes ouvertes, de 17h00 à19h00
1er mai : table longue, de 14h00 à 16h30
6 mai : portes ouvertes, de 17h00 à 19h00
7 mai : conférence de Philip Beesley, de 18h00 à 10h00

Biographie

Philip Beesley est professeur à l’École d’architecture de l’université de Waterloo. Praticien en l’architecture et en arts visuels médiatiques, il a été formé en arts visuels à l’université Queen’s, en technologie au Humber College et en architecture à l’université de Toronto. Sa pratique, PBAI, est une firme de design interdisciplinaire basée à Toronto qui marie les travaux sur des édifices publics aux projets de design pour des expositions, la scène et l’éclairage. Le travail de Beesley est une méditation sur la capacité d’un environnement d’être presque-vivant, de susciter des élans intimes de compassion chez les spectateur-rices par le moyen d’intelligence artificielle et d’empathie mécanique. Les racines conceptuelles de ce travail s’ancrent dans l’« hylozoïsme », l’ancienne croyance selon laquelle toute matière est vivante. Son travail a été sélectionné pour représenter le Canada à l’occasion de la Biennale pour l’architecture de Venise en 2010 et il s’est mérité le Prix de Rome en architecture, le VIDA 11.0, le prix FEIDAD, deux Prix du Gouverneur général et le prix en art Architizer A+, et il a été finaliste pour le prix Katerva.



Téléchargements



Recevez des nouvelles d'Hexagram

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi