Projets spéciaux

PROGRAMMATION 2020-2027 : PROJETS SPÉCIAUX

Outre les activités et partenariats récurrents, au cours du cycle 2020-2027, le réseau reste ouvert à entreprendre des collaboration et des coproduction de projets structurants qui s’inscrivent dans le cadre de son mandat et de ses objectifs, à savoir soutenir des projets collaboratifs, des projets qui contribuent à promouvoir le transfert de connaissances entre les disciplines et les communautés de pratique, ou à diffuser les approches méthodologiques et les fondements théoriques de la R-C au sein et au-delà du réseau. A ce titre, Hexagram est actuellement partenaire des initiatives suivantes :

Mediane LogoChaire FR f

MÉDIANE. Chaire de recherche du Canada en arts, écotechnologies de pratique et changements climatiques 

Les changements climatiques se produisant à grande vitesse et affectant tous les écosystèmes de la planète pointent vers l’importance de former des alliances pour répondre aux multiples effets locaux et globaux.

La Chaire MÉDIANE est une recherche-création et développera une « aire relationnelle » permettant aux artistes, scientifiques et communautés urbaines d’échanger à propos des phénomènes propres aux changements climatiques. Cette approche souhaite mutualiser les intérêts et habiletés de chacun.e en ce qui concerne cette problématique de climats changeants. La Chaire propose ainsi un espace de création et de dialogue pour favoriser la circulation d’idées et d’actions entre arts, sciences et communautés.

Pour ce faire, la Chaire explorera, de manière artistique et dans l’espace public, les données du programme de recherche SmartForests piloté à l’Université du Québec à Montréal par l’écologiste forestier Daniel Kneeshaw, un réseau scientifique pancanadien documentant les variations climatiques des eaux, des sols et des forêts au Canada. Concrètement, l’exploration reposera sur un partage de pratiques entre les deux programmes de recherche. De plus, les communautés d’accueil seront invitées à partager leur expérience des installations et les voies d’action qu’elles peuvent inspirer.

La Chaire prévoit produire et présenter chaque année une installation en milieu urbain durant la période estivale (2021-2024), de même qu’une série d’activités complémentaires menées pendant l’année. Les installations artistiques deviendront l’expression sensible des données scientifiques de la recherche portant sur les forêts, par l’agencement entre le développement logiciel sur mesure, les équipements vidéo, les lumières DEL, l’audio, les capteurs et les structures d’échafaudages louées. L’intégration au site choisi sera modulée en fonction de chaque « aire relationnelle » servant à tisser une relation participative entre les partenaires (y compris technologiques), les publics, la spatialité et la temporalité de l’installation et le quartier.

Publication d’un ouvrage collectif dédié à la recherche-création chez Hexagram au MIT Press

Ce projet de publication initié par le cochercheur Chris Salter poursuit l’analyse entamée avec l’étude de la cartographie des orientations méthodologiques et thématiques d’Hexagram (2018). Il est prévu de publier un ouvrage de synthèse situant la posture du réseau dans le contexte québécois, canadien et international en regroupant plusieurs témoignages de membres d’Hexagram concernant son histoire, sa posture épistémologique et ses méthodes.

RE-CREATE – Research-Creation as Culture and Practice

Ce projet de partenariat dirigé par le cochercheur Chris Salter vise à établir un réseau international de collaborateurs universitaires, d’institutions culturelles, de bailleurs de fonds et de responsables politiques afin de rendre compte de la manière dont les nouvelles formes de connaissances sont produites à l’intersection des arts et sciences sociales et humaines dans le contexte des sciences et des technologies. À partir d’un noyau de membres issus d’Hexagram, le partenariat implique une approche de recherche mixte (ethnographique, historiographique, histoire orale et recherche-création) examinant les pratiques de recherche-création dans les domaines des arts reliés à biologie, à l’apprentissage machine et aux changements climatiques. 

Partenariats récurrents

PROGRAMMATION 2020-2027: PARTENARIATS RÉCURRENTS

Festival du nouveau cinéma — FNC eXplore

Depuis 2015, Hexagram et son Centre d’expérimentation en arts médiatiques à l’UQAM collaborent à la présentation de la section eXplore de la programmation du Festival du Nouveau Cinéma consacrée aux oeuvres de réalité virtuelle, des installations et également des films interactifs. En plus de proposer l’expérimentation publique de différentes propositions artistiques, la programmation comprend des conférences et ateliers. On retrouve dans cet événement, une sélection en compétition réservée aux créations étudiantes.

Festival international d’art numérique et galerie ELEKTRA

Depuis 1999, le Festival ELEKTRA présente des performances audiovisuelles et des installations médiatiques expérimentales s’inscrivant dans les mouvements esthétiques actuels. ELEKTRA organise aussi le Marché international d’art numérique (MIAN), une rencontre entre professionnels de la création et de la diffusion facilitant la circulation d’oeuvres artistiques au niveau national et international. En 2012, la biennale internationale d’art numérique (BIAN) est ajoutée à la programmation d’ELEKTRA en tant que volet exposition. Les membres d’Hexagram font régulièrement partie de ces activités. ELEKTRA a ouvert en 2019 sa propre galerie. Deux expositions d’un mois seront réservées annuellement à la présentation des résultats de recherche-création des membres d’Hexagram. La sélection des projets se fera chaque printemps par un comité comprenant deux membres d’Hexagram et la direction d’ELEKTRA. 

Forum IMG du Festival Mutek

Depuis 2000, le Festival Mutek propose de nouvelles formes de musiques électroniques et de performances audiovisuelles. Il présente des artistes visionnaires d’ici et de l’étranger avec la perspective de sensibiliser et de développer de nouveaux publics. Depuis 2013, son forum IMG scrute annuellement les aspects « de la création artistique actuelle, de l’innovation technologique, de l’écosystème des arts et industries numériques et des enjeux sociétaux de nos cultures numériques ». Cette vitrine permet aux membres d’Hexagram de présenter leurs résultats de recherche et de création au grand public montréalais et aux visiteurs provenant de l’étranger. Mutek est un tremplin international puisqu’il comporte des éditions soeurs à Mexico, Barcelone, Buenos Aires, Dubaï, San Francisco et Tokyo. 

MUTEK_IMG Édition 2020
Cinéma élargi : mapping et installation immersive – MUTEK_IMG Édition 2020
Conseils pour créateurs : Comment développer votre projet audiovisuel – MUTEK_IMG Édition 2020

Nuit blanche de Montréal et Festival Montréal Nouvelles Musiques

Depuis 2019, à l’occasion de la Nuit blanche de Montréal, Hexagram présente une série de concerts en collaboration avec Le Groupe de recherche sur la médiatisation du son (GRMS) de l’UQAM et le Festival Montréal Nouvelles Musiques (MNM) de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ). La programmation comprend des créations d’étudiants, étudiantes, collaborateurs, collaboratrices et cochercheurs, cochercheuses. 

La Grande Écoute 2021
La Grande Nuit 2020 : Voix / Immersion

Activités récurrentes

DÉMO : Programme interuniversitaire de résidences en recherche-création

Ce programme de résidences interuniversitaire structure les échanges entre les établissements partenaires et est le principal moyen de partage des ressources en recherche-création. Il vise tous les membres, mais surtout les étudiants, étudiantes. Il soutient les projets recherche-création en de courts séjours au sein de groupes et des laboratoires de recherche ou organismes collaborateurs des milieux de pratique affiliés à Hexagram. Les séjours peuvent être de nature exploratoire ou expérimentale et toucher la conception, la production ou la diffusion. Ils comportent une rencontre avec la communauté hôte afin de présenter l’évolution du projet. Le soutien technique et logistique est directement assuré et administré par les établissements ou organismes partenaires qui accueillent les résidences.

Gala de la relève étudiante d’Hexagram

Depuis mai 2019, Hexagram a entrepris de présenter annuellement les projets des lauréats et lauréates de ses programmes d’appui aux membres étudiants. On y invite l’ensemble des membres d’Hexagram de même que des représentants des milieux universitaires, professionnels et culturels afin de faire état du soutien du réseau à ses la relève étudiante, d’encourager la poursuite de leurs projets et de promouvoir la diffusion de leurs résultats. La formule veut présenter la recherche-création de manière accessible, synthétique et captivante de manière à pouvoir y repérer des enjeux transversaux mariant plusieurs types de savoirs.

HEXA_OUT : PROGRAMME DE MOBILITÉ NATIONAL ET INTERNATIONAL

Ce programme appuie financièrement les activités et le rayonnement des projets de recherche et de création des membres à l’extérieur de leur milieu universitaire d’attachement surtout à l’échelle internationale lors d’un événement ciblé (colloque, festival, congrès, exposition, spectacle, journée d’étude, résidence de recherche-création, etc.). On y favorise les déplacements concertés impliquant deux membres ou plus; les activités structurantes menant à des nouvelles collaborations ou au renforcement de collaborations émergentes aux croisements d’expertises interdisciplinaires; la diffusion de la recherche-création au sein de nouveaux milieux de recherches et de nouveaux publics.. La moitié de son budget est réservé aux membres étudiants.

LASER Talks (Leonardo Art Science Evening Rendez-vous)

Fondé en 2008, les LASER Talks est un programme de soirées d’échange initié par l’International Society for the Arts, Sciences, and Technology (Leonardo) qui regroupe plus de 30 villes à travers le monde où se réunissent des artistes et des scientifiques pour partager des présentations et des conversations. Hexagram est l’hôte pour Montréal depuis 2014. Cette vitrine semestrielle permet d’échanger au sujet des relations entre arts, sciences et technologies et favorise la rencontre entre des chercheurs et chercheuses de différents domaines.

Les Rencontres interdisciplinaires d’Hexagram

Cet événement bisannuel vise à regrouper l’ensemble des membres du réseau en invitant à cette occasion des intervenants clés provenant des autres provinces canadiennes et de l’étranger jumelant les perspectives abordées en recherche-création avec celles concernant d’autres approches scientifiques. On peut retrouver dans sa programmation des activités telles que colloques thématiques, ateliers de recherche-création et des événements artistiques (expositions, concerts, spectacles, etc.) examinant l’évolution artistique, culturelle et technologique.

REC – Magazine radiophonique sur la recherche-création en collaboration avec la station de radio Web CHOQ.ca

REC propose une série de baladodiffusions en collaboration avec la radio Web CHOQ.ca composée « de courtes entrevues, de tables rondes et de reportages sur les définitions, les méthodologies et autres enjeux actuels de la recherche-création […] particulièrement en contexte québécois ». Les invités proviennent principalement du réseau Hexagram. La formule est diffusée sur la plateforme publique de CHOQ.ca dans un format assez vulgarisé pour rejoindre les étudiants, étudiantes les professionnels, professionnelles des milieux culturels et le grand public.

Bulletin électronique d’Hexagram

Le bulletin électronique bilingue distribue deux à trois fois par mois à plus de 2000 abonnés les informations concernant les activités récentes du Réseau, les faits saillants de ses membres, ainsi que les opportunités et l’actualité de la R-C.

Équipe et gouvernance

ÉQUIPE ET GOUVERNANCE

Bureau de coordination

Codirection

  • Sofian Audry, codirecteur et chercheur principal, Université du Québec à Montréal.
  • Christopher Salter, codirecteur et chercheur principal, Université Concordia.

Comité exécutif

  • Alice Jarry, cochercheuse, Université Concordia.
  • Christopher Salter, codirecteur, Université Concordia
  • Jean Dubois, cochercheur, Université du Québec à Montréal.
  • Jean-Ambroise Vesac, cochercheur, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. 
  • Sofian Audry, codirecteur, Université du Québec à Montréal.
  • Suzanne Paquet, cochercheuse, Université de Montréal.
  • Emilie St-Hilaire, membre étudiante, Université Concordia.
  • Danny Perreault, membre étudiant, Université du Québec à Montréal.
  • Frédéric Bigras-Burrogano, membre étudiant, Université du Québec à Montréal.

Conseil d’administration

  • Barbara Clausen, vice-doyenne à la recherche et à la création, Faculté des arts, Université du Québec à Montréal.
  • Ariane Couture, Conseillère en développement de la recherche, Vice-rectorat à la recherche, à la création et à l’innovation, Université Laval.
  • Dominique Michaud, représentante de la vice-présidence à la recherche, aux initiatives stratégiques et aux partenariats.
  • Jean Dubois, cochercheur, Université du Québec à Montréal.
  • Jean-Pierre Richer, représentant du vice-rectorat à la recherche, à la création et à la diffusion, Université du Québec à Montréal.
  • Marc Ménard, vice-doyen à la recherche et à la création, Faculté de communication, Université du Québec à Montréal.
  • Mathieu Noury, représentant du vice-rectorat à l’enseignement, à la recherche et à la création, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.
  • MJ Thompson, vice-doyenne à la recherche, Faculté des beaux-arts, Université Concordia.
  • Ariane Couture, Conseillère en développement de la recherche, Vice-rectorat à la recherche, à la création et à l’innovation, Université Laval.

Représentants et représentantes des établissements partenaires

  • Alanna Thain, Université McGill.
  • Bart Simon, Université Concordia. 
  • David St-Onge, École de technologie supérieure.
  • Jean Dubois, Université du Québec à Montréal.
  • Jean-Ambroise Vesac, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.
  • Marie-Christiane Mathieu, Université Laval.
  • Aleksandra Kaminska, Université de Montréal.
  • Yan Breuleux, Université du Québec à Chicoutimi.

Règlements généraux

Organigramme

 

Organigramme Hexagram 2020 2026 fev 2020

Mission et historique

MISSION, OBJECTIFS ET HISTORIQUE

MISSION

Hexagram est un réseau interdisciplinaire qui se consacre à la recherche-création abordant les relations entre les arts, les cultures et les technologies. Il regroupe plus d’une quarantaine de cochercheurs et cochercheuses, une cinquantaine de collaborateurs et collaboratrices et un peu plus de deux cents étudiants et étudiantes de différentes disciplines liées notamment aux arts vivants, aux arts visuels, au design et aux arts médiatiques, mais aussi aux sciences sociales et humaines et aux sciences naturelles et du génie. 

  • Il favorise le travail collaboratif et le partage d’infrastructures en fédérant principalement les ressources humaines et matérielles de l’Université du Québec à Montréal et de l’Université Concordia, mais aussi celles de l’Université de Montréal, de l’École de technologie supérieure, de l’Université du Québec à Chicoutimi, de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, de l’Université Laval et de l’Université McGill. 
  • Il soutient le développement de projets de recherche-création expérimentaux ou critiques en offrant des programmes de résidence et des bourses de mobilité nationale et internationale. 
  • Il contribue à expliciter et à diffuser les différentes approches méthodologiques et les fondements théoriques de la recherche-création par la publication d’ouvrages imprimés, de chroniques radiophoniques et de documents vidéographiques accessibles en ligne.
  • Il organise des événements artistiques et scientifiques tels que des colloques, des conférences, des expositions, des concerts, des spectacles ou d’autres formes de création dans l’espace public.
  • Il crée des occasions d’échanges de connaissances entre experts provenant de différentes disciplines de création et de divers domaines de recherche en favorisant la collaboration entre membres pour des activités interdisciplinaires. 
  • Il encourage le partage de connaissances et le rayonnement de la relève en développant des partenariats avec des établissements d’enseignement, des organismes artistiques, des entreprises culturelles situées au Québec, au Canada ou à l’étranger. 

OBJECTIFS DE LA PROGRAMMATION 2020-2027

1. Soutenir et expliciter les pratiques en recherche-création à la jonction des arts, cultures et technologies

Puisque la recherche-création est un champ encore en émergence dans les milieux universitaires, Hexagram se doit de maintenir et de susciter les conditions favorables au développement de productions créatrices et innovantes issues de problématiques suscitant de nouveaux savoirs. Hexagram facilite l’accès à des espaces, à des équipements et à des expertises techniques accompagnant les phases de conception et de réalisation autant que celles de diffusion de la création. Hexagram offre à ses membres un lieu d’échanges méthodologiques et théoriques en multipliant les occasions qui visent à situer leurs problématiques, à expliciter leurs méthodes, à décrire leurs résultats. Hexagram donne plusieurs occasions aux membres étudiants de se familiariser avec les rouages de la recherche-création et de la mettre en pratique en compagnie de leurs pairs plus expérimentés.

 

2. Établir et consolider des liens par la recherche-création entre les disciplines artistiques et scientifiques

La recherche-création traverse plusieurs disciplines universitaires qui sont liées à divers départements, facultés et universités. Elle est encore peu connue et reconnue par les autres champs de recherche en sciences sociales et humaines ou en sciences naturelles et du génie. Hexagram contribue à contrer les effets de cloisonnement entre les disciplines dites artistiques, mais aussi avec les autres milieux de recherche universitaire. On y aborde les fondements méthodologiques et épistémologiques de la recherche-création de manière transversale entre les disciplines artistiques tout en les articulant avec des enjeux communs concernant d’autres formes de connaissances. Sa forme « réseau » l’incite à créer des ponts avec d’autres regroupements stratégiques ou communautés de recherche propices à l’intégration des problématiques en recherche-création.

 

3. Promouvoir et partager l’expertise en recherche-création avec les milieux de pratiques professionnelles et les organismes culturels

Cet objectif est au cœur de la mission d’un réseau stratégique et vise à maintenir des espaces d’échanges durables entre le milieu de la recherche universitaire et la société tant du côté des praticiens et praticiennes professionnels que des organismes culturels s’adressant à plusieurs types d’auditoires. Il ne s’agit pas seulement d’y partager des connaissances explicites et des savoir-faire spécifiques, mais aussi de bâtir et de partager des imaginaires communs qui ne peuvent se transmettre que par des expériences esthétiques performées, matérielles, et situées. Les collaborations souhaitées ciblent l’organisation de conférences et de tables rondes, mais aussi de démonstrations expérimentables sous la forme de prototypes tangibles, de spectacles, de concerts, d’expositions, de films ou de toutes autres formes d’expériences sensibles. Il s’agit également de créer différentes passerelles de transfert de la recherche-création dans différents contextes d’applications industrielles et de diffusions culturelles.  

HISTORIQUE

En 2001, l’Université Concordia et l’Université du Québec à Montréal fondent simultanément, en collaboration avec l’Université de Montréal, l’Institut de recherche et création en arts et technologies médiatiques (Hexagram) et le Centre interuniversitaire des arts médiatiques (CIAM). Financé par Valorisation-Recherche Québec (VRQ) et la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), l’Institut a mis sur pied d’importantes infrastructures dans les universités fondatrices afin d’appuyer le développement des projets de recherche-création, leur transfert culturel et à la valorisation industrielle des technologies associées. Soutenu par le FRQ-SC, le CIAM a rempli une mission de soutien et de formation aux étudiants et étudiantes, d’aide à la diffusion des résultats de recherche et de création des chercheurs et chercheuses.

En 2008, l’Institut Hexagram est fragmenté en deux plateformes universitaires de recherche-création, Hexagram-Concordia et Hexagram-UQAM. Les activités de valorisation industrielle sont alors intégrées au nouveau Consortium en innovation numérique du Québec (CINQ).

En 2011, Hexagram-Concordia, Hexagram-UQAM et le CIAM fusionnent leurs activités de fonctionnement pour devenir Hexagram – Centre Interuniversitaire des Arts Médiatiques (Hexagram-CIAM), un regroupement stratégique en émergence financé par le FRQ-SC. Par la suite, de nouveaux membres provenant de l’École de technologie supérieure (ÉTS), de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et de l’Université McGill se joignent à l’organisation. 

 En 2015, Hexagram-CIAM devient Hexagram et passe au statut de regroupement stratégique en fonctionnement en mettant en place un réseau international dédié à la recherche-création en arts médiatiques, design, technologie et culture numérique.

En 2016, l’Université Concordia inaugure l’Institut Milieux en arts, culture et technologie et y rattache dorénavant les espaces et équipements reliés auparavant à Hexagram-Concordia. Des membres de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et l’Université Laval se sont ajoutés depuis au réseau.

En 2019, le siège administratif d’Hexagram est déplacé dans les locaux de son site à l’UQAM.