Hexagram x ELEKTRA – MATERIA : Laboratoire public de création de savoirs numériques

Les 8-9-10 septembre 2022 – Îlot Balmoral

ELEKTRA, en collaboration avec Hexagram, organise MATERIA : le Laboratoire public de création de savoirs numériques.

Cet événement réunira, sur 3 jours consécutifs, des artistes, créateurs et créatrices, scientifiques, professionnels du milieu artistique et culturel, chercheur.e.s et étudiant.e.s québécois et internationaux. Avec les publics invités et visiteurs, ainsi qu’une équipe de médiateurs et médiatrices, ce laboratoire public sera un aréna de création et partage aux croisements des arts, du design, des sciences et de savoirs et savoir-faire situés.

Les échanges fondés sur la pratique, autour de conditions matérielles technologiques, sont les prémisses centrales de ce Labo Public.  Au sein de chacun des 10 modules de travail, l’exploration collaborative et radicalement pluridisciplinaire autour d’un thème central, MATERIA, guidera la démarche commune. Il s’agira donc d’interroger un retour à la matérialité, à la matière et au tangible, en réponse au développement du domaine du virtuel.

Les pratiques matérielles et collaboratives au cœur de cette activité permettront d’ouvrir des perspectives de développement pour de nouvelles œuvres et créations. La mise en place de ce laboratoire en espace accessible au public promeut la vulgarisation de la recherche et de la création artistique, ainsi que la démystification de leurs processus de travail. Pour clore ces ateliers et rendre compte du travail effectué et des explorations qui auront été menées, une restitution publique aura lieu le samedi, 10 septembre en après-midi.

Le Laboratoire Public vise :

  • La transmission et amélioration des compétences mutuelles des participant.e.s par l’exploration esthétique et technique de nouvelles technologies et approches créatives ;
  • Instaurer et pérenniser de nouvelles collaborations par le biais de pratiques partagées;
  • Renforcer le dialogue entre les disciplines, les secteurs du milieu artistique et culturel, de la recherche-création académique, et divers publics ;
  • Expliciter les liens entre la création artistique, les secteurs d’innovation technologique et la recherche scientifique ;
  • Promouvoir la découverte de nouvelles pratiques entre secteurs et auprès de la société civile ; 
  • Développer de nouvelles propositions d’offre culturelle et artistique ;

Les Modules

  • ROBOTIQUE SOUPLE : FORMER, INFORMER, DÉFORMER

    Photo : Anna Schaeffner

    Participant·e·s:

    • Samuel Bianchini, Artiste, Professeur-chercheur, Ensad Paris [FR](initiateur du module)
    • Raphaëlle Kerbrat, Étudiante-chercheure, EnsAD-Paris [FR]
    • Anna Schaeffner, Étudiante-chercheure, EnsAD-Paris [FR]
    • Ariane Plante, Commissaire en art numérique [CA-QC]
    • Matthew Halpenny, Étudiant-chercheur, Université de Concordia [CA-QC]
    • Philippe Vandal, Étudiant-chercheur, Université de Concordia [CA-QC]
    • Don Undeen, Étudiant-chercheur, Université Concordia [CA-QC]
    La robotique souple, déformable, s’adapte physiquement à son environnement mais ne se contrôle pas aussi facilement que les robots durs et articulés. Comment élaborer de tels objets souples et actifs en prenant en compte leur matérialité, leurs modalités d’actions autant que leur esthétique et symbolique particulières ? Pour répondre à cette problématique, les participants s’engageront avec différentes techniques (Nitinol, gel, bioplastique, …) dont des systèmes pneumatiques pour lesquels l’air est autant un vecteur de déformation qu’une ressource respiratoire. Ce médium sera considéré en rapport à des membranes, en étroite collaboration avec le module “Membranes souples bio-inspirées et surfaces adaptatives”. L’approche explorée ici visera plus largement à repenser nos modes d’habitations du monde dans un rapport renouvelé à l’environnement.

  • MEMBRANES SOUPLES BIO-INSPIRÉES ET SURFACES ADAPTATIVES

    Photo : Samuel Bianchini

    Participant·e·s:

    • Alice Jarry, Artiste-chercheure, Professeure adjointe, Université Concordia [CA-QC] (initiatrice du module)
    • Marie-Pier Boucher, Professeure adjointe, Université de Toronto [CA-QC/ON] (initiatrice du module)
    • Miranda Smitheram, Professeure-chercheuse, Université Concordia [CA-QC]
    • Alex Bachmayer, Étudiante-chercheuse, Université Concordia [CA-QC]
    • Jacqui Beaumont, Étudiante-chercheuse, Université Concordia [CA-QC]
    • Vanessa Mardirossian, Étudiante-chercheuse, Université Concordia [CA-QC]
    • Brice Ammar-Khodja, Étudiant-chercheur, Université Concordia [CA-QC]
    • Lee Wilkins, Étudiant-chercheur, Université Concordia [CA-QC]

    Ce module a pour objet la croissance et la maintenance de membranes bio-inspirées telles que des bioplastiques, des algues, des espèces de plantes invasives et de l’abaca. Les propriétés souples et filtrantes de ces surfaces informeront la création de membranes pliables et adaptatives. En étroite collaboration avec le module « Robotique souple : former, informer, déformer », les comportements de ces membranes seront expérimentés avec des systèmes pneumatiques et des flux d’air relevant de la robotique déformable (“soft robotics”). Les activités pratiques seront liées à des discussions et des visites de sites urbains permettant d’aborder les conditions d’habitabilité et les dimensions socio-politiques des membranes qui composent l’environnement bâti.
  • INTERACTIVITÉ COLLECTIVE CO-SITUÉE À L’AIDE DE TÉLÉPHONES INTELLIGENTS MAIN-TENUS

    Photo Christian Mamoun

    Participant·e·s:

    • Dominique Cunin, Artiste-chercheur, Ensad-Paris et ESAD-Valence [FR] (initiateur du module)
    • Emmanuel Durand, Codirecteur Metalab-SAT [CA] (initiateur du module)
    • Anaëlle Sermanson, Étudiante-chercheuse, ESAD-Valence [FR]
    EnsadLab (Ensad – Paris) s’associe au MétaLab de la SAT (Montréal-Québec) pour un module de recherche et création autour de leurs outils dédiés à la création artistique interactive. LivePose, logiciel de détection des corps humains à partir d’un flux vidéo et Mobilizing.js, outil de création d’interactivité collective co-située à l’aide des smartphones seront utilisés conjointement pour la première fois. Il s’agit d’interroger les relations possibles entre les mains « nues » et les mains équipées d’un téléphone intelligent. Quelle main prendra le contrôle de l’autre ? Comment les écrans mobiles peuvent pousser à la production d’un geste, mais aussi rendre compte de la réalisation de ce geste, qui plus est à plusieurs participants ?
  • SUPER-OBJETS : UNE APPROCHE AU-DELÀ DE L’HUMAIN POUR L’IA

    Photo : groupe des objets révolutionnaires

    Participants:

    • Filipe PAIS, Chercheur, Ensad-Paris [FR] et Professeur associé, Université Noroff [NO], commissaire d’exposition (initiateur du module)
    • Corentin Loubet, Designer, Étudiant-chercheur, Ensad-Paris [FR]
    Ce module explore la notion de super-objet à travers la construction de prototypes. Ce concept spéculatif inspiré par la recherche sur les objets comportementaux et par les écrits de José Saramago, écrivain de roman et de fiction, permet d’imaginer de futurs modes d’existence et de cohabitation avec de puissants agents non humains dotés de formes complexes d’action. Un super-objet peut percevoir son environnement, ainsi que des environnements lointains, et se comporter en conséquence. Ces objets ont été conçus pour résoudre des problèmes difficiles tels que le réchauffement de la planète ou la déforestation, et ils peuvent se comporter et agir contre la volonté des humains. L’atelier utilisera le MisB Kit comme principal outil de prototypage rapide.
  • LES RÉALITÉS MIXTES DU COIN DE LA RUE

    Photo : Jean-Ambroise Vesac

    Participants:

    • Jean-Ambroise Vesac, Artiste-chercheur, Professeur-chercheur, UQAT [CA-QC] (initiateur du module)
    • Jean-Pierre Flayeux, Professeur-chercheur, UQAT [CA-QC]
    • Dominic Lafontaine, Artiste numérique anicinabe [CA-QC]
    • Jean-Marc Nielly, Programmeur, UQAT [CA-QC]

    Ce module explore la matérialité des lieux urbains et la performativité numérique en réalité mixte : il s’agira de créer une série de micro-expériences basées sur des espaces urbains numérisés et transformés en scènes virtuelles ouvertes aux surprises de jeux participatifs et à diverses expressions artistiques d’avant-garde.
  • TEXTUROLOGIES : PRATIQUE EXPÉRIMENTALE DU SKATEBOARD

    Photo : Max Boutin

    Participants:

    • Max Boutin, Artiste pluridisciplinaire, Étudiant-chercheur, UQÀM [CA-QC] (initiateur du module)
    • Marc-André Cossette, Artistes, Étudiant-chercheur, Université Concordia [CA-QC], ALMA
    • Brian Glenney, Philosophe-chercheur-skateur, Université de Norwich [US]
    • Alexis Lacroix, Skateur professionnel et musicien [CA-QC]
    • Louis-Philippe Rondeau, Artiste, Professeur-chercheur, UQAC-NAD [CA-QC]
    • Mathieu Deblois, Skateur, Artiste, Étudiant-chercheur, UQAC-NAD [CA-QC]

    Ce module regroupe artistes, chercheurs et skateurs pour réfléchir à de nouvelles formes de savoirs émergents de l’art numérique et du skate. Inspiré des intérêts de recherche de Max Boutin issues du concept de texturologie. Le skateboard interroge notre perception de l’espace urbain à travers la sensorialité. Il a comme objectif d’exploiter le son, l’image et les vibrations émanant du skate afin de créer des expérimentations en temps réel où faire du skateboard est devient acte artistique performatif.
  • SONO-(SORO)RIDADES : PRODUCTION DE PODCASTS, COLLECTIVITÉ ET DIALOGUES INTERSECTIONNELS

    Photo : Alexis Bellavance

    Participant·e·s:

    • Amanda Gutierrez, Étudiante-chercheuse, Université Concordia [CA-QC] (initiatrice du module)
    • Laura Balboa, Artiste indépendant et conceptrice (initiatrice du module)
    • Maira Bielma Perez, Artiste indépendent
    • Jen Castro, Activiste et Membre de la Démocratie numérique

    Pour explorer des dimensions non-binaires, éthiques et politiques des féminismes contemporains, cet atelier radiophonique s’appuie sur le concept de “sororidad” de Marcela Legarde (2006). Les participant.e.s produiront des courts podcasts appuyés sur les méthodologies et techniques de pédagogies auditives et production collective de sons proposées par les initiatrices.
  • ECOCRÉATION ET IMPRESSION 3D DE MATIÈRES RÉSIDUELLES INDUSTRIELLES

    Photo : Martin Beauregard

    Participant·e·s:

    • Martin Beauregard, Artiste, Professeur-chercheur, UQAT [CA-QC] (initiateur du module)
    • Yuchen Guo, Étudiante-chercheure, UQAT [CA-QC]
    • Zeineb Siala, Étudiante-chercheure, UQAT [CA-QC]
    • Sarra Héllaoui, Étudiante-chercheure, UQAT [CA-QC]
    Comment l’impression 3D peut-elle participer à la création de nouvelles formes de matérialité dans sa relation à l’art et l’écologie ? Les activités de recherche-création de ce module ont pour objectif général de repenser et de redéfinir le paradigme de fabrication d’objet en impression 3D ainsi que des préconceptions liées à la production et à la gestion des matières résiduelles industrielles ou déchets. Cet atelier permettra aux participant.e.s de se familiariser aux approches de recherche-création et recherche expérimentale dans une perspective interdisciplinaire ou intersectorielle, ainsi que divers procédés techniques et concepts issus des champs de la pratique de l’art écologique, de l’écodésign, de l’écoconception et du désign sensoriel.
  • VISUALISATION IMMERSIVE DES ÉMOTIONS EN TEMPS RÉEL

    Photo : Yan Breuleux

    Participant·e·s:

    • Yan Breuleux, Professeur-chercheur, École NAD-UQAC [CA-QC] (initiateur du module)
    • Marie-Eve Bilodeau, Diplômée de la maîtrise en génie électrique, ÉTS [CA-QC] (initiatrice du module)
    • Linda Paquette, Professeure en Psychologie clinique, UQAC [CA-QC]
    • Rémi Lapierre, Codeur créatif
    • Antoine Langevin, Étudiant, ÉTS [CA-QC]

    Comment un.e utilisateur.rice connecté.e à une interface physiologique pourrait se reconnaître ou trouver des formes reflétant sa personnalité? En suivant une perspective expérimentale, les participant.e.s créeront des prototypes d’environnements immersifs et d’outils permettant une réflexion humain-machine menant à des projets de visualisation immersive des émotions.
  • LE CORPS ET L’ESPRIT À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE

    Photo : Nora Gibson

    Participant·e·s:

    • Nora Gibson, Étudiante-chercheure, Université Concordia [CA-QC] (initiatrice du module)
    • Gabrielle Couillard, Étudiante-chercheure, UQAM [CA-QC] (initiatrice du module)
    • Cecilia Kramar, Ingénieur de recherche, Université McGill [CA-QC], Convergence Initiative
    • Cristian A. Zaelzer, Professeur-chercheur, Université Concordia [CA-QC] Convergence Initiative

    Ce module de travail développe un prototype d’installation interactive permettant aux participant.e.s d’explorer différents états sensoriels/émotionnels/psychologiques, avec un accent particulier sur les marqueurs et les processus sous-jacents de l’empathie.